Jusqu'ici seul le rôle de coordinateur administratif des portabilités a été 
évoqué.

Mais l'APNF joue également le rôle de plateforme de "normalisation" des
flux technique et monétaire entre les opérateurs.
Elle prépare, concerte, met en place et opère avec les opérateurs les réformes, 
par
exemple la dernière en date: la réforme C+S des SVA.

De mon point de vue, c'est un bien plus gros morceau que de maintenir
une base de données des numéros portés.
Vu certains schémas technique et financiers de numéros SVA portés, c'est
bien galère. (on pourra s'interroger sur le fait que 99% des numéros portés sont
sur un schéma simple et pour les 1% de bizarrerie on va complexifie à l’extrême
l'ensemble du modèle).

J'ai l'impression que l'ARCEP a créé l'APNF pour un gain d'efficacité.
Les opérateurs discutant entre membres compétents sans reproduire le schéma 
habituel
des consultations, réponses, projet de réglementation, réglementation et on 
recommence.
(les cycles de consultation de l'ARCEP, c'est quoi ? 3 ans ? 5 ans ?)

En supprimant la paperasserie, l'APNF permet d'aller assez vite dans ces 
discutions et
dans l'application des nouveaux textes.
Je me demande combien de temps aurait pris la réforme C+S si elle avait été 
menée par
l'ARCEP, combien de cycles  auraient été nécessaires avant le passage réel à 
C+S ?


Ceux qui font vivre et qui animent (participent activement aux travaux de) 
l'APNF sont
les opérateurs qui ont un intérêt économique à le faire, regardez la liste des 
membres
fondateurs.
N'oubliez pas que ces membres sont des historiques de la téléphonie dont leur 
ADN
est basé sur:
 * la tarification à la minute et suivant la destination
 * où la moindre opération/option est payante
 * le churn est maintenu le plus petit possible par certaines pratiques que 
l'on connaît

Donc pourquoi faciliter à l’extrême les opérations administratives ? 
L'efficience n'est pas
l'objectif de ces opérateurs.
L'objectif est que tous les acteurs de la chaîne de valeurs arrivent à se 
rémunérer:
opérateur cédant, prenant, intermédiaire, transitaire, éditeur, opérateur 
technique, ...

Concernant l'émergence d'une alternative, ça me paraît difficile, car vous 
n'adressez
que la partie administrative et opérationnelle de la portabilité et pas tous 
les travaux
annexes.
N'attendez pas que l'APNF fasse la révolution, l'APNF est une émanation des 
opérateurs
de téléphonie fixe et par là même, l'APNF va défendre leurs intérêts.
Les opérateurs établis ne vont pas se tirer une balle dans le pied !


Le régulateur étant soucieux de développer l'économie du marché en question, le 
régulateur
n'a qu'une oreille attentive aux gros du marché. Les petits n'ont pas 
d'importance.

La révolution ne peut venir que par l'émergence d'une nouvelle technologie ou 
bien
par le politique (qui va imposer au régulateur, qui l'imposera aux acteurs).
Le politique a l'oreille qui écoute encore une fois les gros du marché (parfois 
les consommateurs
mais c'est rare, exemple le roaming en Europe), donc perdu de ce côté-là.

Ne reste que l'émergence d'une nouvelle technologie et qui devra être porté par
des acteurs différents des acteurs déjà en place (à savoir les gros opérateurs 
actuels),
donc à vos claviers !


Le 10/07/2017 à 16:28, Sébastien Lesimple a écrit :
> C'est bien le souci et la raison pour laquelle ce ne devrait etre laissé
> hors controle du régulateur.
>
> On 10/07/2017 16:02, Guillaume wrote:
>> Te donner libre accès à un outil qui est nécessaire à tout opérateur
>> pour pouvoir faire correctement son travail ? Mais tu es fou, ça
>> serait s'asseoir sur une manne financière qui tombe gracieusement
>> chaque mois, un peu comme les majors qui se font payer leur lutte
>> anti-piratage par l'état (et les contribuables) avec la Hadopi ...
>>
>> Guillaume
>>
>> Le 10/07/2017 à 15:57, Sébastien Lesimple a écrit :
>>> Une association auto proclamée détentrice de la vérité universelle,
>>> constituée par les opérateurs puissant, sans aucun controle
>>> reglementaire ou tarifaire...
>>> Rien n'impose la mainmise de l'APNF sur la gestion de la portabilité
>>> hormis le refus de ses fondateurs de permettre l'emergence d'une
>>> alternative.
>>> C'est encore un mal qui s'est crée par défaillance du régulateur à
>>> imposer des règles qui ne soient pas discrinimatoires.
>>>
>>> Et entre nous à ce tarif là, faudrait voir a pas pousser mémé dans les
>>> horties!
>>>
>>>
>>> On 10/07/2017 15:48, Guillaume wrote:
>>>> De quoi te plains-tu, tu as l'APNF :p
>>>>
>>>> Fut une époque, tu pouvais porter ton numéro mais tu n'avais aucun
>>>> moyen d'être certain de l'opérateur réel d'un numéro mobile et cela ne
>>>> choquait personne :)
>>>>
>>>> Tu auras peut-être ce que tu demandes le jour où il n'y aura plus de
>>>> lignes cuivre en production.
>>>>
>>>>    Guillaume
>>>>
>>>> Le 10/07/2017 à 14:32, Sébastien Lesimple a écrit :
>>>>> Je considere que cette tache devrait etre prise en charge par le
>>>>> régulateur.
>>>>>
>>>>> Qu'elle relève, par extention, du plan national de numerotation et
>>>>> devrait etre accessible a tous gratuitement au meme titre que le reste
>>>>> des infos sur les ressources de numéroation.
>>>>>
>>>>> De meme que les No portés d'opérateurs devraient etre eux aussi
>>>>> accessibles a tous mais c'est un autre sujet.
>>>>> Laissons leur le bonheur de nous surfacturer les appels vers leurs
>>>>> Numéros portés histoire de faire de la bonne marge...
>>>>>
>>>>> Tssss!
>>>>>
>>>>>
>>>>> On 10/07/2017 14:01, David Ponzone wrote:
>>>>>> Oh tu sais, je pense que la majorité des opérateurs alternatifs de
>>>>>> taille modeste qui font de la traduction sont conscients du problème.
>>>>>> Il y a aussi Rouen, qui est séparé en RD/RG, et on peut trouver
>>>>>> d’autres cas, surtout dans les grandes villes.
>>>>>>
>>>>>> Idéalement, on devrait utiliser les coordonnées GPS du téléphone
>>>>>> appelant, ou éventuellement le code RIVOLI ou autre, et on devrait
>>>>>> disposer d’un WebService mis à disposition à un prix raisonnable
>>>>>> (coûtant) pour traduire.
>>>>>> Vraiment idéalement, ça ne devrait pas être aux opérateurs de
>>>>>> traduire.
>>>>>>
>>>>>> Mais on en est pas là, faudra attendre encore 10 ou 20 ans.
>>>>>>
>>>>>> D’ici là, tu traduis d’après le code INSEE, et tu gères les
>>>>>> exceptions :)
>>>>>>
>>>>>>
>>>>>>> Le 10 juil. 2017 à 13:42, Grygoriy Dobrovolskyy <g...@cnsi.fr> a
>>>>>>> écrit :
>>>>>>>
>>>>>>> Je me permet de vous attirer sur un problème national sur les
>>>>>>> numéros urgences, au delà de format des fichiers envoyé par
>>>>>>> certaines préfectures en mode "démerde toi" nous avons des gagnants
>>>>>>> qui mettent la vie des gens en danger. Comment ça doit fonctionner
>>>>>>> ? Chaque personne est attribue à une zone géographique avec numéro
>>>>>>> INSEE de la commune/arrondissement et son appel vers les numéro
>>>>>>> d'urgences est traduit vers la bonne destination. INSEE est un
>>>>>>> numéro unique, un exemple sur Paris:
>>>>>>>
>>>>>>> <image.png>
>>>>>>>
>>>>>>> Par le principe nous ne pouvons pas avoir la répétition de INSEE
>>>>>>> dans le document. Mais voila les gagnants:
>>>>>>>
>>>>>>> A NIMES je dois demander à mes clients de voir un plan
>>>>>>>
>>>>>>> <image.png>
>>>>>>>
>>>>>>> Pour la Corse je dois demander si c'est le sud ou le nord, aucun
>>>>>>> plan est donné, boussole non plus
>>>>>>>
>>>>>>> <image.png>
>>>>>>> Pour cette ville j'ai du mettre ALBITRECCIA NORD et ALBITRECCIA SUD
>>>>>>> car les numéros vers 18 sont différents! (c'est pas le seul exemple
>>>>>>> pour la Corse)
>>>>>>>
>>>>>>> Je ne suis pas contre que les communes fusionnent par exemple en
>>>>>>> 1973 Le Puy-Saint-Bonnet est rattachée à Cholet (fusion
>>>>>>> association). mais ils ont supprimé numéro INSEE mais pal le nom!
>>>>>>>
>>>>>>> 49099;Cholet
>>>>>>> 49099;Puy Saint Bonnet (Le)
>>>>>>>
>>>>>>> Je ne vais pas tout lister mais vous voyez la situation.
>>>>>>>
>>>>>>> Aucune idée comment font les opérateurs portables, à mon avis ils
>>>>>>> sont dans la même situation.
>>>>>>> En tout cas je vous souhaite bonne chance en appelant sur le 15 de
>>>>>>> votre opérateur.
>>>>>>> Greg
>>>>>>>
>>>>>>>
>>>>>>> -- 
>>>>>>>
>>>>>>>
>>>>>>>         <http://www.cnsi.fr/>Grygoriy Dobrovolskyy
>>>>>>>        Contact: g...@cnsi.fr <mailto:g...@cnsi.fr>
>>>>>>>        tel. +33(0) 811 740 744 | fax. +33(0) 240 519 807
>>>>>>>        cnsi.fr <http://www.cnsi.fr/> | trixbox-pro.fr
>>>>>>> <http://www.trixbox-pro.fr/> | ipbx-online.com
>>>>>>> <http://www.ipbx-online.com/>
>>>>>> ---------------------------
>>>>>> Liste de diffusion du FRnOG
>>>>>> http://www.frnog.org/
>>>>> ---------------------------
>>>>> Liste de diffusion du FRnOG
>>>>> http://www.frnog.org/
>>>> ---------------------------
>>>> Liste de diffusion du FRnOG
>>>> http://www.frnog.org/
>>
>> ---------------------------
>> Liste de diffusion du FRnOG
>> http://www.frnog.org/
>
>
> ---------------------------
> Liste de diffusion du FRnOG
> http://www.frnog.org/
>

-- 
Jérôme Marteaux


---------------------------
Liste de diffusion du FRnOG
http://www.frnog.org/

Répondre à