Oui c'est encore une loi auto-neutralisante, comme celle qui interdit aux casseurs de porter des cagoules dans les manifs.

Un truc illégal le devient un peu plus, mais de toutes façons quand on fait volontairement un truc illégal on minimise toujours non pas les conséquences mais juste la perspective de se faire prendre, l'esprit humain est ainsi fait.



Le 21/09/2016 à 16:56, Jean-Philippe Arth a écrit :
De toutes manières, si un gars veut vraiment lâcher un truc sur des wagons citerne,
mais il en a quoi à faire de le faire avec un drone "légal"...

Comme si les tueries était perpétrés avec des armes enregistrées ...

JP

Le 21 septembre 2016 à 13:06, Patrick Durieux <a...@corsicapointweb.com <mailto:a...@corsicapointweb.com>> a écrit :

    Intéressante cette discussion ! faut pas s'endormir :)

    Petites remarques :

    formation = tutoriel en ligne :)

    Déclenchement d'avalanche : il n'y aura plus qu'à cambrioler les
    locaux des pistards et on aura tout le matos et les explosifs en
    prime ... Pas de quoi exploser une centrale mais de quoi mettre un
    beau bordel.

    Pat_2b


    Le 20/09/2016 à 20:59, Franck TISON a écrit :
    Bonsoir,

    Vidéo très instructive :
    
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4230852_57e130d0b2eeb?timecode=5882655
    
<http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4230852_57e130d0b2eeb?timecode=5882655>
    Voir l'intervention de Guillaume Chevrollier. La FFAM est
    auditionné demain 9:30 (si j'ai bien noté).

    Franck

    Le 20/09/2016 à 19:58, Guy Revel a écrit :

    Dernière nouvelle. La définition d'un "drone" est de la plus
    pressante importance, ou le modélisme n'existe plus.
    Y a-t-il quelqu'un à la FFAM ?

    Guy R.

    "Les *députés* ont adopté aujourd'hui *à l'unanimité* en
    commission une proposition de loi sénatoriale LR destinée à
    sécuriser l'usage des drones civils, en précisant que ces
    nouvelles règles notamment d'enregistrement s'appliqueraient aux
    *_drones de plus de 800 grammes_.*

    Les fabricants auront pour ces appareils une *obligation
    d'enregistrement électronique, de signalement électronique et
    lumineux, de limitation des performances*, ainsi qu'une
    obligation de formation de l'utilisateur. La rapporteure Marie
    Le Vern (PS) a précisé dans son amendement sur ce seuil que le
    gouvernement pourra l'abaisser "pour prendre en compte les
    possibilités d'évolution technologique, qui vont vers une
    miniaturisation croissante des drones". Autre amendement de la
    rapporteure adopté: obliger les fabricants à équiper leurs
    drones de plus de 800 grammes "d'un dispositif de signalement
    sonore qui se déclenche en cas de perte de contrôle des
    évolutions de l'appareil ou de perte de maîtrise de la
    trajectoire de l'appareil par son télépilote"."





Répondre à