Sans registre je ne vois pas comment ça peut marcher, le seul avantage de cette 
solution (qui est déjà une grosse évolution) c'est le fait de ne plus avoir un 
système hiérarchique.

PS : vu que ça existe, mon idée été pas une grosse bêtise 

Le 13 avr. 2012 à 14:12, Stephane Bortzmeyer a écrit :

> On Fri, Apr 13, 2012 at 02:01:16PM +0200,
> julien bonnaud <julien.bonn...@clermont-universite.fr> wrote 
> a message of 27 lines which said:
> 
>> Je dit peut être une grosse bêtise, mais un système de domaine DNS
>> "routé" comme la table de routage Internet avec un protocole proche
>> de BGP ça pourrais pas ce faire ?
> 
> C'est pile ce que fait ALT (<BreakingNews>RFC à sortir très bientôt,
> avec un article sur mon blog pour le résumer</BreakingNews>) donc,
> oui, c'est possible.
> 
> Ce qui ne veut pas dire que ce soit une bonne idée. Par exemple, si
> deux sites crient « je suis google.com », que faire si la moitié de
> l'Internet suit le premier et l'aute moitié le second ? Comment savoir
> qui a raison ? Celui qui a le plus de peerings, car son annonce ira
> plus loin ?
> 
> Pour BGP, il y a un mécanisme pour trancher : celui qui a raison est
> celui qui a eu une affectation via un RIR. Mais pour le DNS, si on n'a
> plus de registre, on fait comment ?
> 


---------------------------
Liste de diffusion du FRnOG
http://www.frnog.org/

Répondre à