Salut,

J'imagine que tu connais déjà OpenIPMap, du RIPE ?

  
https://ripe68.ripe.net/presentations/397-2014-05.ripe68.openipmap.emileaben.pdf
  
https://ripe69.ripe.net/wp-content/uploads/presentations/83-2014-11.emileaben.ripe69.openipmap.pdf
  https://github.com/emileaben/django-openipmap

Ca se base sur l'analyse des reverse DNS, des IP (IXP connus), un peu de
crowdsourcing, et une vérification de la cohérence du résultat via le RTT.

Tous les traceroutes d'Atlas peuvent être visualisés avec, par exemple :

  https://atlas.ripe.net/measurements/3679340/#!openipmap

Baptiste

On Mon, May 23, 2016 at 05:43:23PM +0200, Salim Gasmi wrote:
> Bonjour,
> 
> Voila, cela fait maintenant plus d'un an que je travaille sur mon temps libre 
> à un projet consistant a tenter de géolocaliser les routeurs d'un traceroute.
> Je sais, vous souriez et vous vous dites que c'est un projet mort d'avance ;)
> 
> La méthodologie est simple, écrire un algo d'IA qui analyse les traceroutes 
> comme un humain le ferait.
> En gros analyser les reverses, les latences plus un peu de bon sens pour 
> essayer de géolocaliser correctement les hops.
> En s'appuyant en plus sur les bases déjà existantes comme openip du RIPE ou 
> DDEC.
> 
> Pour cela, cela nécessite des nodes dans des endroits différents pour croiser 
> les informations.
> Par exemple une ip dont le reverse semblerait être à New York, mais qui 
> depuis Paris ping en 3ms, l'algo peut détecter l'erreur.
> Après en tentant de la magie vaudou, on peut même essayer d'estimer ou 
> pourrait se trouver le node en croisant avec les grosses villes et les autres 
> nodes et un peu de bon sens.
> 
> Le projet inclu déjà 4 nodes, 2 en France et 2 aux US (merci Michel!)
> 
> Pour le moment, cela marche plus ou moins bien, en gros 90% des 
> géolocalisations sont correctes.
> Cela pourrait sembler suffisant, mais sur un traceroute de 10 hops, cela fait 
> 1 hop mal placé (et généralement pas pour rire).
> 
> Donc, si je vous écrit tout cela, c'est que je recherche des nodes 
> supplémentaires.
> Un node, c'est juste un machine ou vous me créez un compte ssh sur lequel le 
> tool va se connecter et lancer la commande mtr.
> Donc le compte peut être chrooté ou en VM, voir même sous docker.
> L’intérêt d'avoir son node, c'est déjà pour aider et pouvoir s'amuser (vous 
> êtes des geeks) à voir visuellement ses traceroutes depuis chez soi.
> Le must serait un node en asie ou amerique du sud (je sais, je suis exigent), 
> mais je suis preneur de toute autre localisation.
> 
> Exemple: un traceroute entre un node aux US et www.gov.kg au kyrgyzstan
> https://geotr.gasmi.net/index.php?node=1&host=www.gov.kg
> 
> Si vous voulez jouer avec le tool, c'est ici: https://geotr.gasmi.net
> N’espérez pas avoir une précision au niveau des villes de France, c'est trop 
> petit comme pays, je n'en suis pas encore la, trop peu de nodes.
> 
> Bien sur, quand le code sera fonctionnel (ce n'est pas encore le cas, trop 
> d'erreurs à mon gout), il passera en Open Source.
> 
> Merci d'avance aux geeks qui voudraient participer, c'est encore du beta, 
> mais malgré cela, je ne connais pour le moment, aucun autre outil moins faux 
> que celui la ;)
> 
> Salim
> 
> Ps:
> Inutile de me remonter les traceroutes erronés que vous ne manquerez pas de 
> trouver, j'en ai déjà pour toute une vie en base.
> Par contre, si vous bossez chez un opérateur et/ou que vous êtes sur qu'un 
> routeur est mal placé et que vous êtes certain de sa vraie localisation, je 
> suis preneur de l'info.
> Ca me permettra de comprendre pourquoi l'algo a lamentablement foiré.

Attachment: signature.asc
Description: PGP signature

Répondre à