Deelight a écrit :
> C'est tout à fait envisageable, mais à ce moment là, soit on utilise gd 
> pour redimensionner les images, soit on impose à l'utilisateur une 
> taille maxi. Dans la version actuelle, on accepte les images de grande 
> taille, mais dans une bdd, il faudrait éviter. Mais je trouve que c'est 
> une bonne idée.

Personnellement je ne trouve pas d'argument pour dire qu'un gros blob
serait plus génant qu'un gros fichier. À l'arrivée, ça fait toujours des
fichiers sur un disque dur, la seule différence c'est qu'on passe 
par un module du noyau pour accéder au données (cas du filesystem), ou
par le code du SGBD dans le cas du blob.

Cependant l'idée de redimensionner l'image dès sa réception est toujours
bonne : un petit peu plus de calcul une seule fois, et des économies de
place et de calcul à chaque accès ensuite. Cette idée est applicable
aussi bien pour des fichiers que pour des blobs.

> Le blob existe dans toutes les bases de données modernes que je connais, 
> donc ça ne devrait pas être gènant. Pour la taille, un blob est par 
> définition non limité (ou par la taile du disque), c'est donc niveau 
> code qu'il faudra gèrer la limitation.

Je ne vois pas ce que le blob aurait d'effrayant ? De toute façon un
fichier est aussi « par définition non limité (ou par la taile du disque), 
c'est donc niveau code qu'il faudra gèrer la limitation. »

amitiés,                        Georges.

Attachment: signature.asc
Description: Digital signature

Répondre à