Re !

contact a écrit :
>
> Bonjour à tous
>
> je constate que nous sommes tous d'accord sur un point : il faut que 
> l'application dispose d'une certaine souplesse pour s'adapter à des 
> besoins variés qui vont de ceux d'un club de bridge (je n'ai contre le 
> bridge) à ceux d'un club multi-sport avec plusieurs sections (ayant 
> chacune des besoins différents).

Vu le nombre de personnes qui modifient galette à la rache, effectivement !

> En tant qu'utilisateur, qu'importe la techno pourvu que :
>  - la souplesse
>  -et les perfs (temps de réponse)
> sont là

La souplesse, je suis d'accord, c'est facile à maitriser, c'est du 
fonctionnel pur.
Les perfs un peu moins. Ca dépend aussi de la bécane qu'on met derrière. 
Pour une appli de la taille de galette, sommes nous réellement concernés 
par ce genre de problème?

> En tant que technicien  (bien que j'interviens maintenant plus souvent 
> en AMOA ou en gestion de projets que sur la partie technique), j'ai 
> une préférence pour un framework :

Reste à ne pas mélanger les besoins d'un progiciel d'entreprise à celui 
d'une micro-application web...

>  - certes il y a une phase d'apprentissage
>  - et il est vrai que cette approche risque de faire appel "à une 
> usine à gaz" comme le dit plus bas Sylvain

L'apprentissage, ça se résoud, si le framework est assez simple.
Un bon Symfony de base tape dans les 5.5 Mo, tout de même !

>
> mais j'y vois les avantages suivants :
>  - le framework encapsule un ensemble d'appels techniques : par 
> exemple pour permettre un portage transparent sur mysql ou postgres 
> ==> plus de requêtes SQL car on appelle des objets
Ca se résoud simplement aussi sans framework. Maintenant les 
utilisateurs de postgres sont plutôt rares malheureusement... ainsi que 
les serveurs... "Bonjour monsieur Free, est-ce que je peux héberger mon 
site avec postgres?"

>  - il dispose de nombreux plugins  :
>     - antispam
>     - formulaires
>     - reporting
>     - l'internationalisation
>     - ...
Pour la taille, c'est quand même un minimum, je l'accorde ! Reste à 
savoir si c'est nécessaire de se trimballer tous les outils...

>  - la sécurité est gérée par le framework ==> donc on repose sur lui 
> pour les mises à jour
>  - l'imortance d'une communauté
La sécurité du framework, tout le monde s'en fout. Si déjà les 
utilisateurs mettent à jour la galette, c'est un grand pas, alors le 
framework dedans... euh...
Pour info, y'en a qui mettent à jour adoDB dans leur galette?

La communauté du framework? quel rapport?


>
> les 2 frameworks que j'ai regardé (de loin) sont Zend et Symfony.

J'ai regardé aussi, maintenant si on a une appli grosse comme un module 
du framework, ça frise presque le ridicule, non?

>
> Par contre, je pense qu'il faut clairement aller vers l'utilisation 
> des objets de Php 5 ; ce qui semble être le cas de la version 0.7 (?).
>

L'utilisation des objets semble inévitable dans tous les cas. J'ai du 
mal à concevoir quelque chose de simple sans... Mais là dessus, on est 
tous d'accord !

> De par les outils que j'ai utilisés (lors de projets d'intégration de 
> progiciels CRM), j'ai constaté qu'il est important de bien séparer les 
> couches d'accès aux données et la couche de présentation. Ce que font 
> maintenant la quasi totalité des progiciels.
> évolutivité plus facile.
> Est-ce qu'un framework permet cette approche plus facilement ? a 
> priori oui.
La séparation des 3 couches est aussi très importante, elle se dessine 
faiblement à travers de la galette actuellement. On sent une couche 
"adoDB" et une couche "template", même si c'est assez léger. Savoir si 
l'approche dépend du framework, je demande à voir... C'est une question 
d'organisation après.

>
> par contre, il faudrait probablement que des dvpeurs déjà aguerris  à 
> ces outils rejoignent Galette.
>

Si déjà il y avait des développeurs simplement...

> en tous cas, tant que la partie  "fonctionnelle" n'est pas plus 
> avancée, et donc qu'on pas une meilleure vision de la richesse (et 
> complexité) des besoins des utilisateurs, il est peut plus sage de 
> rester sur la direction actuelle, au moins pour la 0.7 ?
>
Oui, fonctionnellement il faut pousser l'analyse. Le soucis avec la 0.7, 
c'est qu'on est clairement limité avec l'absence de plugins. Est-il 
vraiment utile de pousser le développement d'une branche qu'on sait déjà 
sans issue?

> Quand on aura une liste des besoins, on pourra dire si oui ou non 
> telle approche est meilleure et ensuite faire une roadmap.
>
Les besoins, on les connait déjà. On sait déjà par définition qu'ils 
sont tous différents suivant les associations. Je pense que certains 
seraient pas contre des petits plugins gérant les facturations ou alors 
la comptabilité, ou bien gérer des activités séparées. Les besoins 
arriveront d'eux même. On peut préparer une liste précise, mais faut pas 
commencer déjà par le fonctionnel?


> d'ailleurs où peut on trouver un doc qui présente les grandes lignes 
> des devs et objectifs de la 0.7 ?
> a t-on une liste de "plugins" potentiels ?
cf mail de Johan ;)

> Dans tous les cas, je suis prêt à aider.

On a toujours besoin de monde en gestion de projet, mais faut savoir 
proportionner les outils en fonction de l'application et de l'équipe ;)


A+

Sylvain

PS : j'ai quelques idées qui naissent au fur et à mesure du temps, les 
chosent commencent à se mettre en place progressivement. Suite au 
prochain épisode !

_______________________________________________
Galette-devel mailing list
Galette-devel@gna.org
https://mail.gna.org/listinfo/galette-devel

Répondre à