Bonsoir Laurent,

Il s'agit de celui de la date des contributions que j'ai constaté au
moment où nous avons basculé de 2004 à 2005.
Il nécessite, pour être reproduit, de basculer le temps des essais,
l'ordinateur qui servira à vérifier ledit bug en 2004.

Voilà :

Je saisis les cotisations de chaque année à la date du 01/01/2004
(2005 pour cette année-ci) car quelque soit la date où la cotisation
est payée, elle est gérée sur une année fiscale.

Ainsi, je peux voir dans la page principale (liste alphabétique des
adhérents) le nombre de jours restant avant échéance.

Je me suis aperçu que galette en décembre calculait le nombre de jours
restant sur 30 jours) ; ainsi, à la date du 30 décembre, "dernier
jour" est affiché, ainsi que le lendemain, à la date du 31 décembre.
C'est pas grave du tout en soi.

Quand on bascule en 2005, il se passe la chose suivante :
La consultation de l'état des cotisations fait apparaître ceci :
"En retard de 18 jours (depuis le 31/12/2004)" (à la date
d'aujourd'hui mardi 18 janvier 2005).

Si on consulte et sauvegarde la fiche de l'intéressé (sans rien
modifier, par ex: en lui renvoyant ses login/psw), cet état change
tout seul et devient :
"En retard de 17 jours (depuis le 01/01/2005)"

C'est pas gênant non plus mais ça rend perplexe les utilisateurs de
galette qui ne comprennent pas ce qui s'est passé.

Je rappelle pour simuler ce bug (est-ce un bug ?) :
1/ passer l'ordinateur en décembre,
2/ saisir une cotisation au 01/01/2004 (on voit bien le calcul sur 30
jours) 2004,
3/ remettre l'ordinateur en 2005,
4/ ouvrir la fiche de l'intéressé et la sauvegarder tout simplement
sans rien changer...

Accessoirement et plus important pour moi :
-----------------------------------------

La correction du bug de la date de naissance.

J'ai vu que ce bug avait été corrigé par Deelight, c'est ça ?
Quels sont les fichiers à récupérer dans galette-cvs pour corriger le
bug de la version actuelle ?

J'ai essayé et j'ai foutu le bazar en cascade...
Ca, c'est plus important pour moi...
Bonne journée.

-- 
Cordialement,
Roland
Courriel:[EMAIL PROTECTED]




Répondre à