Salut,

Je viens de découvrir la nouvelle interface des rubriques et des articles. C'est proprement catastrophique.


1. Je viens de chercher "interface", "onglet", "propriétés" dans mon lecteur de mail: je n'en trouve rigoureusement aucune trace sur la liste spip-dev.

Alors quoi, ça n'est plus sur spip-dev qu'on discute du développement de SPIP? Il faut que je mette SPIP à jour pour découvrir une évolution aussi importante après-coup? Je suis scandalisé.


2. Le principe des onglets...

A. Ça fait des années qu'on s'attreint à limiter les onglets, à proposer des solutions "one-click", pour accélérer la navigation dans l'espace privé. Une des évolutions les plus pratiques de la 1.8, justement, c'était d'atteindre les sous-niveaux de la barre de navigation principale d'une seul clic. Là, d'un seul coup, on se retrouve à naviguer d'onglet en onglet en permanence rien que pour naviguer de rubrique en rubrique ou pour modifier un article, ce qui est un pur contresens par rapport à cette volonté d'accélérer les manipulations dans l'espace privé.

B. Le recours aux onglets est caractéristique d'une pensée de développeur qui trouve cette solution de facilité quand il a une difficulté ergonomique. C'est une saloperie à la Windows. Tous les développements de logiciels récents s'astreignent à limiter l'utilisation des onglets: on ne les trouve plus, dans les logiciels modernes, que dans les panneaux de "configuration" (et dans les CMS conçus par des développeurs – en ce moment j'utilise un CRM libre, Sugar, c'est nickel sauf que les onglets dans tous les sens rendent l'utilisation carrément pénible).

C. Les onglets imposent une solution structurelle adaptée à la logique des développeurs. Mais elle est quasiment contraire à la logique de l'utilisateur. La logique qui consiste à imposer des onglets "documents" (avec le logo!), "propriétés" et "interactivité" a un sens assez foireux pour l'utilisateur final.

D. Comme à peu près n'importe qui aujourd'hui, j'ai une molette sur ma souris. Une page un peu longue, mais bien structurée, n'est pas un problème, au contraire: d'abord je vois tout ce dont j'ai besoin sur la page, le récent système de dépliage automatique au survol était épatant pour déplier sans se prendre la tête, et d'un coup de molette j'atteignais directement ce dont j'avais besoin. Avec les onglets, j'ai tout le contraire: je ne vois pas où est quoi, je dois passer à un autre onglet pour accéder à ce dont j'ai besoin, au lieu de simplement balancer un coup de molette, et je dois connaître le contenu les onglets avant de savoir quoi faire.

E. Quand je navigue de sous-rubrique en sous-rubriques, je dois en permanence recliquer sur l'onglet "sous-rubriques" avant de pouvoir naviguer. C'est pénible, et l'évidence du contenu d'une rubrique est perdue: je perds la vision immédiate de la structure de mon site: j'ai la liste des articles dans un onglet, et la liste des sous- rubriques dans une autre.

F. Un système d'onglet perd la hiérarchisation de l'information, qu'on obtient par la chronologie de présentation des blocs, les tailles des éléments, bref la maquette générale de la page. Pourquoi, par exemple, passer la gestion du logo, qui est un élément vital, dans un onglet à la présentation identique à "Interactivité" dont l'usage est rare?

3. Le principe des onglets entre en conflit, au niveau de la logique ergonomique, avec le bouton "Modifier cette rubrique". On avait déjà un peu cette difficulté, mais là, ce problème saute aux yeux immédiatement.

Je suppose que l'idée est d'aller vers une édition à la «Crayons»: je double-clique sur le titre et j'édite le titre directement. Ça, OK, ça serait une évolution plutôt agréable. Mais je ne suis pas certain que tous les problèmes ergonomiques aient déjà une solution de ce côté (quid des images et documents insérés dans les articles par exemple?).


4. Regrouper les boutons en haut de page. Fausse bonne idée à mon avis. Il y a évidemment un aspect séduisant et pas totalement désagréable à avoir les boutons d'action au même endroit. Mais ça ne me semble pas non plus valable.

A. D'abord, parce que la nouvelle interface regroupe des boutons qui n'ont strictement rien à voir, tirés de la page elle-même et du pavé "Raccourcis". Il n'y a rigoureusement aucune logique ergonomique entre "Voir en ligne", "Tous les articles", "Créer une sous-rubrique" et "Poster un message".

B. L'idée était tout de même de placer les boutons de création à l'endroit où l'on affichait les éléments concernés. "Créer un nouvel article" était sous la liste des articles, etc. À l'usage, c'était une solution extrêmement rapide, puisqu'on n'avait même pas à identifier les boutons; sans lire ni l'intitulé du bouton ni identifier son icone, il suffisait de cliquer sur le bouton placé sous la liste des articles pour créer un nouvel article. Là, il faut identifier le bouton précis au milieu d'une ligne de boutons qui se ressemblent.

Dans cette logique, le bouton "Poster un message" montre clairement les limites d'une telle présentation. Je ne dois pas pouvoir "Poster un message" si je ne suis pas en train de lire le forum: d'autant que les forums de SPIP sont hiérarchisés, et que pour répondre à un message existant, je ne dois surtout pas cliquer sur "Poster un message", mais sur "Répondre à ce message" dans le pavé correspondant.

C. De nombreux éléments de "création" ne peuvent évidemment pas être présents dans le pavé de bouton. Du coup, incohérence ergonomique. Par exemple, j'ai le pavé "Ajouter un document" (au portfolio) qui se trouve bien en bas de la liste des images du portfolio, parce qu'on n'a pas vraiment d'autre choix ergonomique, alors que la logique est la même que celle des boutons d'éléments liés (donc: boutons de la barre du haut).

5. Un gros souci ergonomique supplémentaire: la structure de la page est à nouveau complexifiée. On s'en sortait avec la barre de navigation principale en haut, et ses accès "one-click" aux sous- parties; plus une colonne centrale, une colonne de gauche et une colonne de droite. Maintenant on ajoute dans la colonne centrale une répartition par onglets, une barre d'icones et un "haut de page" hors onglets.

6. L'affichage de tous les "titres" des éléments du contenu est une logique de développeur. Pour l'utilisateur, c'est sexy comme un manuel de réparation de sa voiture, il n'y a plus de hiérarchie de la présentation (titre, sous-titre, texte et postscriptum au même niveau), et je me vois imposer des intitulés vides, alors que si c'est vide c'est bien parce que je le veux bien.


----------

Points positifs:
– le choix du statut de l'article en colonne de gauche en affichant la liste des statuts disponibles; nickel. Une évolution souhaitable en général: quand c'est possible, remplacer les menus déroulants par un affichage "déplié" est plus immédiatement lisible. – le fil d'ariane en haut de page plus condensé, et selon une présentation plus actuelle. – d'après la logique de l'interface, on s'orienterait vers une édition à la «Crayons»; ça me semble une bonne idée, mais ça ne doit pas se faire au détriment de l'ergonomie et de l'élégance de l'interface.

----------

=> Je demande donc à revenir à la version précédente. En tout état de cause, le principe des onglets doit absolument disparaître, c'est une catastrophe absolue.

=> Je ne comprends plus la structure des espaces de discussion concernant les développements de SPIP. Pour moi, c'est spip-dev, pas des rencontres à trifouilli-les-perpettes ni IRC. Je manque certes de temps, mais suivre les discussions sur spip-dev, c'est encore ce que je fais tous les jours.

ARNO*





Répondre à