Bonjour Christian,

Merci pour l'astuce.
J'ajouterai que l'appli de scan barcode doit de préférence donner la
possibilité de ne pas scanner les doublons (si on scanne des codes-barres
exemplaires) ou scanner les doublons (si on scanne des isbn). Le mode
rafale (on peut scanner d'affilée) est aussi  appréciable sans oublier la
compatibilité avec le type de code-barre utilisé dans la biblio. Perso,
j'utilise "barcode scanner" qui permet de mettre les codes-barres dans un
historique et d'envoyer cette liste par mail au bibliothécaire.
Cela permet de faire un inventaire à plusieurs assez facilement.

Pour la création d'étiquettes, il y a le logiciel gratuit "appli label" (il
faut télécharger appli agipa soft sur https://www.apli.fr/software) qui est
intéressant.

Cordialement,

Stéphane

Le jeu. 7 oct. 2021 à 04:26, Christian Herbé <cher...@free.fr> a écrit :

> Bonsoir
>
> Pas de question ce soir mais une astuce pour les bibliothèques
> désargentées qui veulent faire l'économie d'une douchette.
> On recycle un vieux téléphone sous Android supportant une application
> gratuite de scan barcode. La seule contrainte est que celle-ci autorise la
> mise en presse-papier du code scanné.
> Ensuite, si l'ordinateur de la bibliothèque fonctionne sous Windows ou
> sous Mac, il est possible de coller ce qui a été scanné et mis en
> presse-papier sur Android. Je sais que ça fonctionne en théorie mais ne
> possédant pas ces systèmes, je n'ai pas pu essayé.
> Si l'ordinateur est sous Linux, c'est beaucoup plus simple. Il faut
> installer l'application gratuite KDE-Connect sur le téléphone et sur
> l'ordinateur qui se partagent ensuite le copier-coller en WIFI ou en
> bluetooth.
> Dans tous les cas précédents, on scanne à l'aide du téléphone et on fait
> un coller dans Waterbear.
> Ça marche aussi avec une tablette Chromebook en guise d'ordinateur +
> KDE-Connect mais Chromebook est laborieux à configurer.
>
>
>

Répondre à