Tout d'abord bravo à tous (Philippe, les sponsors, le public, etc.) pour cette brillante réunion.

Un petit message (sans grand rapport avec le réseau) pour le monsieur qui a posé une question à Philippe Thierry et que je n'ai pas retrouvé par la suite. En bref : le SSD n'est sans doute pas fait à ce jour pour de l'hébergement grand public mutualisé.

En un peu plus détaillé :
Pour une utilisation avancée / optimisée d'hébergement web, on a tendance à mettre du cache, en ram. Pour une utilisation avancée de MySQL, c'est une autre paire de manches ; pour réellement optimiser le matériel, il faut savoir quelles données vont être stockées, le taux d'écriture/lecture, la façon dont elles seront accédées, etc. Ca se limite donc à des applications spécifiques, pour un serveur mutualisé, c'est mort. Forcément tu vas gagner énormément en performance avec du SSD, mais ça n'est pas (encore) une solution pérenne pour toutes les BDD. Il y a aussi une différence énorme entre les différentes marques. Par exemple, de l'OCZ MLC meurt après deux mois sur un serveur de mail standard (smtp/pop3/imap 500 000 mails par jours) ou un serveur syslog. Les X25 d'Intel sont beaucoup plus robustes, mais aussi beaucoup plus chers.

Du côté des serveurs optimisés pour MySQL, il y a d'un côté les Virident, Kickfire, etc. et d'un autre les serveurs type Sun FlashFire (j'aime bien cette photo-là : http://www-cdn.sun.com/images/k3/k3_flash-f5100_6.jpg). $45 000 pour les amateurs.

Il y a déjà eu pas mal d'infos à ce sujet à la dernière conférence MySQL à Santa Clara, la prochaine en débordera sans doute tout autant.


Benjamin
---------------------------
Liste de diffusion du FRnOG
http://www.frnog.org/

Répondre à