Bonjour à tous,

La puissance nécessaire au vol ne dépend que du modèle (masse, traînée globale, 
vitesse de vol), pas du moteur. Avant tout, il faut donc caractériser le 
modèle... la motorisation vient ensuite.

PredimRc intègre un module de motorisation dédié à cet exercice, en 
caractérisant d'une part la puissance aéro dissipée par le modèle et d'autre 
part la puissance mécanique transmise à l'air par la motorisation (rendements 
moteur et hélice inclus dans les calculs). Avec ces deux courbes, surtout dans 
le cas présant en considérant le mini de la puissance aéro, on arrive 
facilement à déterminer la meilleure stratégie de gestion de la puissance.

Franck



  
======= le 2011-04-15, 21:56:28 vous écriviez: =======
>Bonsoir Roger
>
>A mon humble avis
>Je n'en donnerai pas ma tete à couper
>
>a) Si tu dois monter depuis le sol obligatoirement , puis voler en palier
>Je pense que des cycles montées-descente sont moins gourmands (et une certaine 
>hélice)
>
>il faut un moteur d'une certaine puissance.
>
>b) Si tu pars déja d'une altitude au départ que tu veux conserver
>Je pense que un mini moteur en régime continu et une hélice adaptée ca doit 
>etre moins gourmand
>
>c) L'idéal serait de faire des essais comparatifs
>
>Louis
>
>
>
>________________________________
>De : RoyNat THIERRY <thierr...@free.fr>
>À : electron.libre@ml.free.fr
>Envoyé le : Vendredi 15 Avril 2011 17h39
>Objet : [electron.libre] Énergie minimum de vol
>
>    Sans ascendance qu'est ce qui consomme le moins,
>monter au moteur, replier l'hélice, descendre, rallumer le moteur pour 
>remonter, couper/ redecendre....etc.......
>ou
>moteur mini en continu.....
>
>quel sont vos expériences.....
>Qui sait démontrer par le calcul.....
>
>c'est pour une aile volante solaire qui en est a 20Watts de consommation pour 
>monter 750gr......
>Merci
>
>Roger T

Répondre à