Depuis maintenant pas mal de temps, j'ai tendance à considérer que la fibre 
jusqu'à l'appartement est une grosse bêtise :

- pour obtenir au final un 100 mb/s même pas symétrique, je ne voit pas du tout 
l'intérêt de la fibre
- la fibre est par définition une technologie "fragile", pas facile à déployer 
physiquement (coudures, soudures, réparations)
- les éléments actifs sont encore un peu cher
- je ne connais pas encore d'usages grand publique justifiant un usage > 100 
mb/s 
- même en entreprise, où le giga est possible depuis longtemps à des coûts 
relativement faibles en cuivre, l'usage du gb/s n'est que marginal au niveau du 
poste client
- la rentabilité d'un telle infra de fibre jusqu'à l'appartement reste à prouvé
- le corolaire de la rentabilité est qu'en plus cela ne concerne que les zone à 
forte densité (immeubles essentiellement, au détriment des maisons 
individuelles et des zones peu denses ou rurales)

Je viens de lire que free commençait à changer son fusil d'épaule, et veut 
dorénavent privilégier le VDSL2.
Il me semble que OVH est sur la même longueur d'ondes (mais eux ils n'ont pas 
de plan fibre, donc c'est plus logique).

AMHA, le seul intérêt de la fibre pour les opérateurs grand public est 
d'arriver le premier sur un immeuble, et donc de pouvoir potentiellement 
agréger une population captive…

Mais bon, une fibre dans la rue avec un mini DSLAM VDSL2 à moins de 500m des 
appartements devrait apporter le même type de résultat qu'une FTTH.
Sans compter en plus que le FTTH/GPON est une techno un peu bâtarde ou 30 
appartements reçoivent simultanément le même signal, mais seul le destinataire 
est sensé avoir la clef de décodage…

Qu'en pensez-vous ?

-- 
Alain RICHARD <mailto:alain.rich...@equation.fr>
EQUATION SA <http://www.equation.fr/>
Tel : +33 477 79 48 00     Fax : +33 477 79 48 01
Applications client/serveur, ingénierie réseau et Linux

Répondre à