Pour moi les adresses CEDEX (et autres boites postales) sont
systématiquement dans contact:*, car elles ne correspondent pas à
l'emplacement géographique du noeud ou polygone qui le porte et indiquent
justement de s'adresser ailleurs.
Pour addr:* on a parfois besoin de addr:country=* mais c'est rare à moins
de s'être posé juste à cheval sur une frontière ou dans une zone
frontalière ambigue/imprécise (ou revendiquée par deux pays).

Même chose pour addr:city mais là ça arrive plus souvent, notamment parce
que certaines frontières passent souvent en bordure de batiment ou parce
que l'accès du batiment ne se fait pas par la même commune que l'endroit où
il est situé. Mais ce cas se présent aussi pour certains batiments qui sont
directement à cheval sur une frontière internationale et on a quelques cas
où bien qu'un bâtiment soit entièrement dans le territoire d'un pays, son
accès se fait depuis un point situé dans le pays voisin, en traversant la
frontière par un chemin privé (on a le cas entre Belgique et Pays-Bas
notamment avec deux communes de deux pays avec des imbrications d'enclaves).

LE même cas se présent aussi dans entre deux communes espagnoles elles
aussi très inriquées. En France on l'a sans doute à la frontière avec
Monaco.

Dans le cas où une frontière suit aussi une rue, elle n'est pas forcément
complètement tracée dessus (la frontière oscille un peu, la route a été
redressée par rapport à un ancien chemin communal historique, et la rue
peut se retrouver aujourd'hui tracée dans OSM entièrement d'un seul côté de
la frontière, alors qu'en fait elle est plus large que ça et ses deux cotés
sont dans des communes différentes. Pourtant si on recherche cette rue
géométriquement on ne le trouvera que dans une seule des deux communes
alors qu'elle a des adresses dans l'une ou l'autre. La solution pour ça
c'est d'associer cette rue deux fois dans des relations associatedStreet,
une pour chaque commune, ce qui permet ensuite de mettre les points
d'adresses ou chemins polygonaux de bâtiments en tant que membres
"housenumber" de la bonne relation, même si les adresses et la rue ne sont
géométriquement totalement séparés par la frontièère dans OSM uniquement,
mais pas dans la réalité où la rue n'est pas qu'un trait de largeur nulle.

Si on a utilisé des relations associatedStreet, il n'est plus nécessaire du
tout de mettre des addr:* sur les chemins ou polygones membres, SAUF
addr:housename=* (addr:housename=* possible aussi) et d'autres indications
plus précises que ce numéro, nécessaire au répérage (bloc, escalier, étage,
numéro de porte). Les noms de rues, communes, code postaux, pays sont alors
à priori inutiles.

Si le code postal change dans la même rue, ou s'il n'y a pas de code postal
mais un numéro de référence de rue tenant compte d'un découpage de
quartiers (comme on en trouve en Afrique où toutes les rues n'ont pas de
noms, mais portent des numéros de référence combinant un code quartier et
un numéro de rue, ce qui tient lieu alors d'équivalent à un code postal
infracommunal), on créera autant de relations associatedStreet que
nécessaire (même si la numérotation est unique pour plusieurs relations
portant sur le même "nom" de rue, partagé avec des numéros de référence
différents par un découpage de quartier, ou une frontière intercommunale)

----

Attention car dans certains cas les boites à lettres ont pu être regroupées
ailleurs: autant que possible on tague à l'endroit des adresses
individuelles, et non en suivant l'emplacement de distribution déterminé
par le service postal. Il faut se placer dans le cas de la distribution
d'autre chose que le courrier simple, comme une livraison ou un visiteur
qui n'a que faire de la boite à lettre et cherche le point d'accès le plus
proche de la partie privative.

Cela laisse alors une question : les boites à lettres regroupées ailleurs
sont des objets physiques mais leur adresse physique ne correspond pas à
l'adresse physique des destinataires et rien ne permet de les associer
facilement dans un sens ou l'autre aux adresses réelles des destinataires.
Pour ces boites regroupées, si on a tagué un noeud ou un petit polygone,
utiliser addr:* ne mentionnera que l'adresse où elles sont posées.

Je ne vois pas d'autre solution satisfaisant dans ce cas qu'une relation
"associatedPostboxes" avec un membre "postboxes" pour désigner
l'emplacement physique des boîtes (où se fait le dépôt du courrier par la
poste ou le public), et autant de membres "recipient" pour les adresses
physiques des destinataires situés ailleurs (qui peuvent être dans
plusieurs rues avoisinantes, voire aussi dans plusieurs communes, et donc
faisant partie de plusieurs relations "associatedStreet" différentes).

Ce système pourrait servir aussi pour les boites/cases postales
(regroupement de boites dans un bureau de distribution postal, ou un
point-relais de service postal), ou les Cedex (une
relation "associatedPostBox" par Cedex, dont le membre "box" est
l'emplacement du bureau distributeur et les "recipient" étant les
différentes adresses desservies, cependant pour les boites/cases postales
cela ne mentionnera pas le numéro de boite/case postale qu'on devra garder
dans un champ "contact:pobox=*", sans qu'il soit nécessaire alors de
renseigner contact:city=*, contact:postcode=* et contact:city=* (mais la
relation "associatedPostBox" contient les autres éléments: commune, code
postal et pays).

Cela pourrait servir aussi pour les adresses postales dans une société
commerciale tierce gérant courriers/comptabilité/secrétariat/conciergerie
(parfois très loin du destinataire final...)



Le 18 octobre 2016 à 00:20, <osm.sanspourr...@spamgourmet.com> a écrit :

> > Pas trop fan non plus de l'usage de addr:*=* pour ce type d'usage car
> > ces tags devraient être réservés pour indiquer la position de l'adresse,
> > pas pour indiquer l'adresse correspondant à un POI qui est plutôt du
> > type contact:*=* (je sais, je chipote).
> >
> > --
> > Christian Quest - OpenStreetMap France
>
> Non tu ne chipotes pas ce sont deux choses différentes.
> Dans un cas on indique où es une adresse et on vise là la complétude.
> Dans l'autre on dit ce qu'il y a à cette adresse.
> Et là si l'adresse du poi correspond à l'adresse physique, autant ne rien
> mettre. À réserver aux cas spécifiques style CEDEX ?
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> Talk-fr@openstreetmap.org
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
>
_______________________________________________
Talk-fr mailing list
Talk-fr@openstreetmap.org
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr

Répondre à