+1

Mais:
Il est possible (Apple l'a fait) de faire sortir 500-1000€ à un français moyen 
pour un téléphone qui va durer 2 ans, dont il va se servir à 25%. Hallucinant 
quand on y pense. Ca s'appelle le luxe.
(je ne dénigre pas Apple, je suis un Apple-maniac, mais au bout de 4 
changements de logicboard en 6 ans sur un MBP à 3000€, j'en connais les 
faiblesses).

Mais sur le marché PRO/TPE, où on voit  encore nombre d'entreprises avec un 
email en wanadoo.fr (=10€/mois pour un domaine et 10 adresses mails, et un FAI 
qui gère un minimum le truc, c'est trop cher, j'ai déjà wanadoo.fr), je me 
demande ce qu'on va pouvoir inventer comme produits de luxe…

Il y a 2 clientèles pour le luxe:
-la clientèle classique convaincu (à tort ou à raison) d'acheter de la qualité 
et un service d'exception (Rolls-Royce garantie à vie, accueil luxueux dans un 
garage Aston-Martin, etc..)
-la clientèle frime/snob qui s'achète un signe extérieur de richesse

Pour un PRO, le signe extérieur de richesse, ça va pas le faire.
Il faut donc convaincre le pro qu'il achète un produit de qualité, différent. 
Mais j'ai peur qu'en tentant ceci de manière isolé, comme tu passes après 20 
ans de marketing GP/Pro exclusivement axés sur le prix et souvent abusif 
(forfait "illimité", prix spécial mais 3 mois seulement écrit en bas en police 
4pt), donc de promesses non tenues, cela soit un peu compliqué d'arriver en 
disant: "oui mais nous, c'es pas pareil".
Les marques classique du luxe sont généralement centenaire ou au moins 
cinquantenaire, elles étaient là avant la Grande Distri, la Chine, Inditex et 
H&M. Elles ont une image de marque forte depuis longtemps.
Dans le luxe classique, on est également malins: quand les coûts de production 
baissent de 10, 20 ou 50%, on change pas le prix pour le client final. On 
l'augmente.
Dans notre secteur, on arrive après le raz-de-marée GP, et certains acteurs ont 
trouvé amusant pour prendre des parts de marché d'exploser les prix pour les 
clients finaux, sous prétexte que certains coûts de production avaient chuté 
(oui c'est vrai un agent de call-center à Marrakech coûte 10 fois moins cher 
qu'en France…bref…).
Maintenant, comment faire machine arrière ?
On revient à mon idée de label Qualité, qui serait le gage pour les clients, à 
l'instar des labels Bio, que le fournisseur fait les choses vraiment 
différemment.
Laissez-moi rêver :)


Le 14 mars 2018 à 10:18, Francois Demeyer a écrit :

> La question peut également se compléter en remplacant simplement IP par 
> minute de communication téléphonique…
> Pourquoi une minute Pro serait-elle plus chère qu’une minute GP ?
> 
> Le problème est caricatural sur le marché PRO/TPE.
> Les telcos cherchent depuis des années a facturer au prix entreprise des 
> services produits sur une infra quasi GP, de laquelle on enleve les goodies… 
> et que l’on essaye de vendre avec du pipotron…
> Le problème subsitera tant qu’on ne changera pas complètement le message de 
> la différenciation de valeur (et pas avec une bidouille du genre une ligne 
> SAV « plus » directe que l’autre…)
> Parce que les BP sont encore construit autour de parts de marchés, et de 
> modèle déflationniste, on est encore dans une période où le seul argument 
> marketing reste le prix, le prix et le prix… 
> … avec parfois un peu de débit pour les plus créatifs … et une GTR inopérante 
> couverte par une assurance pour les plus aventuriers :-)
> Ceci est tout sauf du marketing, c’est du pousse-cartons… et il ne faut pas 
> s’étonner que certains telcos se passent carrément de ces marketeurs bidons...
> Tant qu’on vendra du tuyau, on ne ramènera pas de valeur au bout de la prise. 
> Lorque les tuyaux étaient encore « chers », on offrait les moignons de 
> services en cadeau comme différenciant du tuyau, mais depuis le prix du tuyau 
> s’est sérieusement érodé, il est largement temps de changer de « produit » , 
> non ?
> Et si on veut inverser l’exercice et tuyer ce facteur tuyau, il faut arrêter 
> de le vendre, il faut « l’offrir / inclure » avec un service que le client 
> achètera pour sa vraie valeur… le tuyau n’en a plus aucune, donc ne lui 
> donnons plus de prix tout seul...
> 
> Apple ne vend pas des processeurs en boite aluminium… LVMH ne vend pas du 
> cuir de vache teinté… Dom Perignon ne vend pas du vin blanc en bouteille :-)
> 
> my 2,5 cts :-)
> 
>> Le 14 mars 2018 à 09:41, BOLLIN Antonin <cont...@prestinux.fr> a écrit :
>> 
>> Bonjour,
>> Non et il faut aussi relativiser...
>> Même une adsl pro chez orange peut mettre plus d'une semaine pour être 
>> remontée, un mec à plié sa bagnole contre le poteau 3 mois de délais 
>> (d'estimations)... sous répartiteur abimé mais aucunes intervention autre 
>> que les pompiers qui l'ont callés sur le talus.
>> Ici en Vendée depuis les dernières gros coup de vents/tempêtes sur une route 
>> tout le monde continue à rouler sur les câbles téléphoniques...
>> Le long de la 4 voies Aizenay vers La Roche Sur Yon les câbles téléphoniques 
>> sont toujours au sol sur la bande d’arrêt d'urgence... et je pense qu'il y 
>> aussi des pros sur ces réseaux...
>> Et des exemples comme ça j'en voit un par jour ça en fait des anecdotes...
>> 
>> Donc pourquoi payer plus si la GTR/GTI n'est peut ou pas respectée ?
>> 
>> Personnellement ma boite est fibré en contrat particulier... j'ai moins de 
>> garanties certes mais j'ai été câblé en deux semaines... en Orange Pro ils 
>> voulait prendre un rdv, voir comment faire pour fibrer etc... et j'avais un 
>> délais de 4mois et demi au moins donc faut arrêter un peut les délires côté 
>> opérateur.
>> 
>> J'ai des client agricoles qui on besoin de connexions fiables on fini par 
>> mettre des modem 4G standard au moins c'est plus fiable parce qu'aucun 
>> opérateur ne veut sortir des villes pour assurer du service.
>> 
>> Donc bon pour moi le gout est amer quand on voit le traitement fait par les 
>> opérateurs des GTI/GTR et il faut être conscient que tout le monde n'est pas 
>> en ville.
>> 
>> Et il y a beaucoup d'usines à la campagne, et je pense avoir pas mal voyagé 
>> depuis mon début de carrière donc ce n'est pas un constat régional mais 
>> national.
>> 
>> mes 2cts
>> Bonne journée.
>> -- 
>> Antonin BOLLIN
>> Prestinux
>> 
>> 
>> Le 14.03.2018 09:06, Duchet Rémy a écrit :
>>>> Alors pourquoi de nos jours une entreprise qui emploie 10 personnes qui
>>>> sont en quasi-chômage technique sans Internet, avec une masse salariale
>>>> d'au moins 30k€/mois, a tant de mal que ça à accepter l'idée de dépenser
>>>> plus que 30€/mois pour un ADSL ?
>>> Les ravages de la communication.
>>> Avoir Internet, ça ne coute "rien" grâce à la publicité martelé des FAI GP.
>>> (L'unité de mesure pour beaucoup étant la bande passante).
>>> Ce même genre d'argument existe dans pas mal d'autres domaines.
>>> Sans aller bien loin, un disque dur de 8 To ne coute plus rien,  une
>>> mailbox de 10 Go c'est gratuit, etc.
>>> Il y a plein d'exemple ou l'unité de mesure martelé au GP est totalement 
>>> biaisé.
>>> C'est le combat permanent des PME, savoir se différencier, et
>>> valoriser ses services.
>>> Rémy
>>> ---------------------------
>>> Liste de diffusion du FRnOG
>>> http://www.frnog.org/
>> 
>> 
>> ---------------------------
>> Liste de diffusion du FRnOG
>> http://www.frnog.org/
> 
> 
> ---------------------------
> Liste de diffusion du FRnOG
> http://www.frnog.org/


---------------------------
Liste de diffusion du FRnOG
http://www.frnog.org/

Répondre à