> Sur le principe de faire un meetme de type FranceIX oui, par contre
faire passer du SIP ou du flux RTP via un GIX, c'est assez moyen ..
Bah ouais, alors un AS privé ?

> A la limite, oui la signalisation pourrait être centralisée et passer par
un ou deux proxy SIP d'une asso, et ensuite la SIG initie/reinvite le RTP
entre l'operateur A et B via leurs IP d'interco sans repasser par le proxy
SIP central .
Mais du coup si AS privé, il serait sans doute préférable de proxyfier le
RTP, et gérer ainsi la voix de bout en bout (SBC à SBC via SBC central).

> Donc au final, c'est juste une histoire de base de routage de numéro
décentralisée chez chaque opérateur (avec système de MAJ) + interco voix
entre chaque opérateur interessé.
Tu as tout compris de ce que je voulais dire !!!

> Mais effectivement comme indique "boite frnog", le projet sera/serait
surement tué dans l'oeuf faute de gros souhaitant rentrer et donc peu
d'intérêt pour les petits
Oui, enfin par gros, des moyens peuvent être pas mal, comme Jaguar, OVH,
openIP...
Et tu peux m'appeler Arnaud ;)


Le 15 mai 2018 à 13:35, Fabien H <frnog.fab...@gmail.com> a écrit :

> L'histoire du DNS, oui c'est intéressant mais il faut que le DNS soit
> privé ou filtré pour éviter de divulger des informations qui pourraient
> mettre en péril la "securité nationale".
>
> Oui, comme le FranceIX finalement. Un AS, des équipements à TH2, et tout
>> le monde se rejoint à la meetme. Donc finalement au niveau IP avons-nous
>> besoin de tout cela, le FranceIX le fait très bien ? Peut-être qu'il soit
>> pleinement séparé de la data ? Ce n’est pas idiot non plus...
>>
> Sur le principe de faire un meetme de type FranceIX oui, par contre faire
> passer du SIP ou du flux RTP via un GIX, c'est assez moyen ..
>
>
>
>> Pour faire simple (je vulgarise beaucoup), Fabien , Alain, demain on se
>> dit on met un serveur SIP (un peu un route-serveur finalement) à TH2, on
>> monte chacun nos Trunk vers ce serveur, et comme on se connait bien et
>> qu'on a confiance entre nous on s'échange par mail nos SDA, charge à chacun
>> de mettre à jour ses routes. Sur le papier rien de compliqué... Faut juste
>> un peu automatiser les choses, avoir un garant de confiance, et on n'embête
>> personne...
>>
>
> A la limite, oui la signalisation pourrait être centralisée et passer par
> un ou deux proxy SIP d'une asso, et ensuite la SIG initie/reinvite le RTP
> entre l'operateur A et B via leurs IP d'interco sans repasser par le proxy
> SIP central .
>
> Mais cela fait malgré tout un SPOF sur la signalisation. Alors que si
> chaque opérateur maintient quotidiennement sa base de SDA à jour localement
> (via un système de batch) et ses interco réseau+voix avec les autres
> opérateurs, il n'y a plus de SPOF, chaque opérateur reste maitre de son
> infra. (ça ressemble quand même beaucoup au système APNF actuel .. :-) )
>
> Donc au final, c'est juste une histoire de base de routage de numéro
> décentralisée chez chaque opérateur (avec système de MAJ) + interco voix
> entre chaque opérateur interessé.
>
> Mais effectivement comme indique "boite frnog", le projet sera/serait
> surement tué dans l'oeuf faute de gros souhaitant rentrer et donc peu
> d'intérêt pour les petits
>
>
>
>
>
>

---------------------------
Liste de diffusion du FRnOG
http://www.frnog.org/

Répondre à