Bonjour à tous

 

Fly est mort, abattu par une certaine forme de DCA économique impitoyable.

 

On peut se montrer surpris, certes...

Mais était-ce si imprévisible que ça?

Souvenez-vous, lorsque  le nombre de revues avait soudain augmenté...

Nous avions trouvé cette pléthore quelque peu anormale.Et cela avait suscité 
bien des échanges.




Reconnaissez alors que sur cette même liste,  d'aucuns avaient déjà  prévenu: 
"Il y aura des morts...et pas forcément ceux qu'on croit!"

 

Après looping RCM, Aérotech, Passion'Ailes...

A qui le tour?


 

Il faut bien prendre conscience que le lectorat aéromodéliste n'est pas 
extensible, que les kits "ready to crash" ne suscitent sans doute pas la même 
soif de lecture...


Comme le rappellent également  d'autres intervenants, la "concurrence" du web 
grignote les potentiels lecteurs.

 

Mais  face à toutes ces difficultés, que faire?

Passer à une publication tous les deux mois, comme MRA?

Adjoindre une publication via le web comme l'a fait Laurent Michelet?

 

Il est certain que tout ça va encore bouger.

Et comme d'habitude, ce sont les structures les plus faibles qui meurent.

 

Pour avoir eu de nombreux contacts avec les deux piliers de Fly que sont 
Jean-Louis Coussot et Didier Cervera, je ne peux me réjouir  de voir 
disparaître Fly.

J'espère pouvoir encore les renconter lorsque j'irai faire un tour du côté de 
Mâcon, là où l'on pratique le vol de pente dans la bonne humeur face à la Roche 
de Solutré ou au-dessus de Leynes.

 

Bon vent à vous!



Bernard Munoz
http://bernardino.over-blog.net 
"Histoires de modélistes" "Billets d'humeur" et "Chroniques des années 50








> Message du 14/05/12 05:47
> De : didier.seu...@free.fr
> A : electron.libre@ml.free.fr
> Copie à : 
> Objet : [electron.libre] Re: Magazine FLY
> 
>


Bonjour , 
Voilà  la réponse , mauvaise nouvelle , j’espère que nos compères vont arriver 
à rebondir et nous refaire un nouveau “fly” d’ici peu , à croire que les 
mauvais gestionnaires ont décidé de torpiller les bons magasines ! 
@+ Didier 
 
 
 
Bonjour à tous,
> 
> Je reviens vers vous pour vous donner quelques éléments de réponse à vos 
> interrogations à propos de Fly International. Beaucoup de choses circulent 
> sur le net, et avant que n'importe qui dise n'importe quoi sur le sujet, je 
> me dois de vous éclairer.
> Les "Editions Fun International" éditent deux titres : RC Racing Car depuis 
> 1994 et Fly International depuis 1995. Je ne parlerai ici que de Fly 
> International, puisque je collabore à ce titre depuis sa création d'abord en 
> tant que pigiste, puis en tant que salarié depuis 1997.
> Je connais donc particulièrement bien la situation. Comme je vous l'ai 
> expliqué plus haut, j'ai eu de nombreux problèmes de santé depuis quelques 
> temps, ce qui ne m'a pas empêché de suivre ce qui se passait au sein des 
> éditions Fun International.
> D'abord, et pour éviter tout amalgame, il faut savoir que la rédaction de Fly 
> se situe à 400 km de son siège social. Nous sommes trois personnes à la 
> rédaction : Jean louis, Cécile et moi-même. Nous travaillonsà domicile, en 
> totale autonomie, tant sur le choix des sommaires, que sur la ligne 
> éditoriale. La totalité du journal est conçue à la rédaction, c'est à dire 
> que depuis bien longtemps déjà, il n'y a plus de "sous traitant". Les pages 
> réalisées sortent de nos ordis pour aller directement chez l'imprimeur à la 
> date du bouclage. Difficile de faire une structure moins onéreuse au sein 
> d'une entreprise. Depuis très longtemps, nous étions en conflit avec nos 
> dirigeants sur divers sujets, et plus particulièrement à propos du réglement 
> des piges de nos auteurs. Nous avons toujours essayé de "faire payer" ces 
> piges le plus rapidement possible, mais sans résultat...
> Il y a tout juste un an, nous étions informés que la société était mise en 
> redressement judiciaire, ce qui devait permettre de retrouver un équilbre 
> financier et poursuivre l'activité.
> Lundi dernier (7 mai), le tribunal de commerce à procédé à la liquidation 
> judiciaire des Editions Fun International. J'ai reçu ce vendredi 11 mai une 
> lettre du liquidateur m'informant de mon licenciement à dater du 21 mai 
> prochain. Il en est bien sûr de même pour tous mes collègues salariés de 
> l'entreprise.
> Le tribunal de commerce s'est appuyé sur une dette monumentale, sur 
> l'incapacité des gestionnaires et sur les résultats négatifs de l'année de 
> redressement pour prendre sa décision. Comme vous vous en doutez, nous étions 
> tenus à l'écart de toutes ces informations. Le numéro de mai de Fly était 
> même fini, livré chez l'imprimeur et des essais étaient en cours pour les 
> prochains numéros.
> Autant dire que le coup de massue fut brutal, même si nous nous doutions que 
> la situation n'était pas très florissante.
> Bref, Fly, c'est fini, et nous nous retrouvons sur le carreau.
> Je ne veux en aucun cas rentrer dans les détails qui ont mené à cette 
> situation, car ce n'est pas à moi de juger ce qui a été bien fait ou pas par 
> les gérants, mais je peux vous assurer que du côté de la rédaction, nous 
> avons toujours défendu bec et ongles les lecteurs, les pigistes et tout ce 
> qui pouvait contribuer à faire de Fly un journal de qualité, apprécié de ses 
> lecteurs. Bien sûr, tout n'était pas parfait, et nous en étions conscients, 
> mais nous étions toujours à l'écoute des remarques faites ici et là par nos 
> lecteurs pour améliorer tel ou tel point dans la revue. Nous avons toujours 
> fais nos essais en étant objectifs avec les produits testés, sans 
> complaisance ni préférences. Ceci nous a parfois vallu les foudres de 
> certains importateurs/distributeurs, mais cette honnêteté s'est avérée 
> payante, puisque tous reconnaissent aujourd'hui le sérieux de la rédaction de 
> Fly.
> L'aventure est donc terminée, avec un gros goût d'amertume lié à 17 ans de 
> partage d'une même passion dans les pages de la revue que nous avions conçue, 
> Jean Louis et moi, et dont les principales idées ont depuis été reprises par 
> nos confrères.
> Je vous dis donc au revoir, et je signe pour la dernière fois de mon titre de 
> "rédacteur adjoint" de Fly International.
> Didier Cervera 
 

 

From: Benoit
Sent: Thursday, May 10, 2012 6:32 PM
To: electron.libre@ml.free.fr
Subject: [electron.libre] Re: Magazine FLY


 


C'est vrai que quasiment tous les articles sont signés "Coussot JL"... Il est 
bien loin le temps ou il nous sortait de sympatiques plans et des fois assez 
originaux (méga fun, dart, snow boot....) Tous les modèles issus de ses plans 
et que j'ai construit durant ma carrière modéliste ont toujours très bien volé!
 
@+


>


Rien en kiosque non plus chez moi .
Ce qui me chagrine le plus c’est qu’on ne voit plus aucun article signé de 
Didier Cervera  ? et ce depuis plusieurs mois .
@+ Didier


 

From: Benoit
Sent: Thursday, May 10, 2012 3:31 PM
To: electron.libre@ml.free.fr
Subject: [electron.libre] Magazine FLY


 


Bonjour,
 
J'ai juste une petite question aux abonnés du magazine FLY International, avez 
vous eu le numéro du mois de Mai? Chez moi toujours rien dans la boite aux 
lettres.... 
 
@+
 
Benoit







Répondre à