+1.

Ne pas faire de QOS sur des liens backbones ou on sait qu'on ajouter de la
capacité dès qu'on aura une alerte d'utilisation à 80% de BP, ça se
comprend.

Ne pas faire de QOS sur des liens PE-CE qui vont *par définition* saturer
(le client achetant un prix, il prend la bande passante qui rentre dans son
budget, pas celle dont il a réellement besoin, donc ça sature), et prendre
le risque de dropper des flux voix quand le flux de backup passe ... c'est
juste complètement débile.

Bref, que la QOS ne soit plus forcément déployée partout, ok, mais penser
qu'on peut s'en passer partout ...

Le 13 mars 2018 à 10:23, Thierry Chich <thierry.ch...@ac-clermont.fr> a
écrit :

> Bonjour,
>
>
>
> Le mercredi 7 mars 2018, 18:47:23 CET Michel Py a écrit :
> > > David Ponzone a écrit :
> > > Moi je pense que ça se résume en un acronyme qui est très à la mode sur
> > > FRnOG: KISS.
> > > Quand tu QoS, tu KISS pas.
> > > Quand tu QoS, c'est souvent pour faire des économies de bouts de
> > > chandelle.
> > > Donc risquer de se taper des problèmes pour économiser quelques € /
> mois ?
> >
> > +1
> >
> > Le problème de QOS, c'est que çà ne marche jamais longtemps, avec un
> > (relativement) nouveau empêcheur de tourner en rond : blufferbloat. Les
> > économies je voudrais bien voir aussi, car çà ne compte généralement pas
> MON
> > temps à essayer d'ajuster tous les réglages. La QOS, c'est une fenêtre
> très
> > étroite quand tu as _juste_ un peu moins de BP que nécessaire; si la BP
> est
> > très insuffisante çà ne marche pas.
> >
>
> Ce n'est pas du tout mon ressenti. Il y a des réseaux qui sont toujours
> saturés, et sur
> lesquels on veut que certaines personnes puissent travailler correctement,
> ne serait-ce
> que ceux qui doivent prendre la main sur les équipements en cas de souci.
> Sans QoS, c'est
> impossible.
>
> Le problème de la QoS, c'est quand les demandes deviennent excessives. Le
> QoS ne peut
> pas faire que tout marche mieux. Ca peut faire que quelque chose
> d'important continue à
> fonctionner au dépend du reste.
>
> Et sur le fond, si la QoS n'a pas la cote, c'est peut-être tout simplement
> qu'on ne peut
> l'appliquer que quand on a la maîtrise (au moins contractuelle) de tout
> les points de
> saturation. On est rarement dans cette position.
>
>
> > AMHA QOS c'est bon pour gagner du temps, pas pour sauver de l'argent.
> >
> > Michel.
> >
>
>
>
> ---------------------------
> Liste de diffusion du FRnOG
> http://www.frnog.org/
>



-- 
Cordialement,

Guillaume BARROT

---------------------------
Liste de diffusion du FRnOG
http://www.frnog.org/

Répondre à